Anti-Atlas

Anti-Atlas

L’Anti-Atlas est une chaîne de montagnes au sud-ouest du Maroc, orientée sud-ouest et nord-est sur près de 600 km, située entre le Haut Atlas central et du Sahara atlantique au Tafilalet. Cette chaîne appartient au massif de l’Atlas, et plus précisément, à l’un des trois éléments de l’Atlas marocain — les deux autres étant le Haut Atlas et le Moyen Atlas.

Relief:

L’Anti-Atlas est fragmenté en plusieurs massifs : à l’ouest l’Anti-Atlas de Tafraout, à l’est le jbel Saghro (ou djebel Sagho) et l’ancien volcan du jbel Sirwa (ou Siroua) culminant à 3 305 m.

Atouts touristiques:
Il s’agit d’une région peu connue, qui domine les riches oasis des vallées du Drâa et du Dadès. Les sommets y culminent entre 2 000 et 3 300 mètres, mais les paysages annoncent le Sahara. Contraste étonnant, dans ce chaos de roches d’une grande variété (basaltes, granite — notamment granite rose à feldspaths alcalins — trachyte). C’est la montagne la plus aride du Maroc, l’eau coule à quelques rares endroits, formant de précieuses vasques d’eau claire. Les rares villages se réduisent à une poignée de petites maisons entourées de palmiers.

Ce massif est devenu un site paléontologique de renommée internationale, suite à la découverte surprenante des ossements d’un dinosaure totalement inconnu, l’Atlasasaurus, qui peuplait le Maroc il y a 180 millions d’années. Ce dinosaure d’environ neuf mètres de long est baptisé Tazoudasaurus naïmi, du nom du village de Tazouda où il a été découvert (à 70 km de la ville de Ouarzazate). Il pourrait bien être l’« ancêtre » des sauropodes d’Amérique du Nord, qui eux, ont seulement 140 millions d’années — une époque où l’Afrique du Nord et le continent américain étaient soudés.